La Savonnerie des Calanques

En cours de Certification BIO

C'est au détour d'une visite organisée par l'Association La Ciotadenne à la Savonnerie des Calanques que nous avons rencontré cet artisan.

Marseille et la Provence sont depuis toujours un site idéal pour la fabrication du savon. La région possède les éléments naturels entrant dans la composition du produit : l'huile d'olive et la soude. Dès le XVIIIe siècle, l'industrie du savon de Marseille est devenue florissante "mais La Ciotat comptait aussi six savonneries, explique Philippe Stettler, et aujourd'hui je reprends le cours de l'histoire et je fais revivre le savon fabriqué à La Ciotat, ici tout près du port, comme autrefois !"

"Je pars de l'huile d'olive alimentaire, explique-t-il, et je fabrique des savons solides surgras par saponification à froid, des savons liquides, des huiles sèches. Je n'utilise pas de conservateur, pas de paraben, pas de tensio-actifs. Tout est naturel et la coloration se fait à l'argile".

Un savon "made in Provence"

Le produit se décline dans des versions parfumées : lavande, garrigue, composée d'huiles essentielles de thym, de romarin et de menthe, de rhassoul, d'argile marocaine pour le corps et les cheveux, de pépins de raisins connus pour les propriétés exfoliantes.

Le savonnier des calanques estampille ses produits 1688, date très importante pour le métier. Elle rappelle la signature d'un édit de Colbert fixant les règles de la fabrication du véritable savon de Marseille qui, bien sûr, n'a rien de comparable avec les produits industriels et autres détergents. Et pour partager et valoriser son savoir-faire, Philippe Stettler organise des démonstrations de fabrication le samedi matin, belle occasion de tout connaître de l'histoire du savon, de s'assurer de l'authenticité des produits et de leur qualité. t" avant de le tester.

¨PORTRAIT.jpg