Du Vrac Bio de Qualité chez l’Épicier Fin

Depuis 2012, le marché du vrac a été multiplié par 4 en France. Aucun segment de marché ne connaît une telle progression.

Les motivations sont diverses et rallient bon nombre de consommateurs : d'abord la tendance zéro gaspi, le développement durable et la consommation qui a du sens avec le local, le rationnel et le qualitatif.

Ensuite le motif économique : savez vous qu'on peut acheter jusqu'à 40 % moins cher une denrée lorsqu elle est vendue en vrac (à qualité égale) ? De quoi fidéliser une clientèle.

Même les épiceries fines parisiennes s'y mettent...

Le vrac engendre un échange, car il bouscule les habitudes. Pour certains qui ont pris conscience de l'impact de leur alimentation sur leur santé, manger bon revient aussi à cuisiner soi même au moins de temps en temps.

Alors pourquoi ne pas fournir les ingrédients dont on se sert tous les jours en cuisine ? 

Aux côtés de ce riz gourmand, de ce quinoa tricolore, de ces lentilles corail si faciles à cuisiner, cette huile d'olive délicate, cette épice particulière, ce vinaigre infusé aux herbes, trouveront forcément leur place ...

Et ce mélange apéro, ces noix de cajou, ces pistaches ou cette collection de  muesli chocolaté, aux fruits, sans gluten ou traditionnel du matin, ne font ils pas partie intégrante d'une offre de gastronomie qui vise à régaler nos clients et ... à faire fréquenter notre boutique ?

Les chefs étoilés eux même font installer des moulins à farine dans leur établissement, cherchent les meilleurs ingrédients pour cuisiner.... 

L'épicier fin a un rôle à jouer sur ce créneau. Identifié comme commerce de proximité de qualité et conseil, il va être le lien entre ce vrac et ce consommateur qui cherche de plus en plus à comprendre ce qu'il achète.

Vous pouvez payer ce meuble en 3 fois,

profitez en !