OLISTORI
une histoire de coeur avec l'or vert du Portugal

costa vicentia.jpg
pastei.jpg
cave.jpg
oranger.jpg
olistori-carte-portugal-2.jpg

Pas moins de 7 AOP composent cette mosaïque d'huiles d 'olives d'exception.

Nous vous les proposons sur un franco de port unique de 410 euros.

A vous de composer votre mosaique d'huiles d'olives de Mediterranée

Au Nord

Tràs os Montes

Beira Alta

Beira Baixa

Ribatejo

et le Douro qui n'est pas une AOP mais renferme tous les critères d'unterroir d'exception.

Au Sud :

Le Norte Alentejo

L'Alentejo interior

la Moura

et l'Algarve qui n'est pas une AOP mais qui elle aussi est le berceau d'huiles d'olives uniques. 

Notre sélection s'est portée sur des domaines en biodynamie ou agriculture biologique. 

Les variétés Gallega, Madural, verdale, Picual et bien d'autres donnent des monovariétales ou des blend à la personnalité délicate, oscillant entre l'herbacée et des senteurs plus terreuses, presque cacaotée parfois. 

Votre corner huiles d'olive d'exception ne saurait se passer d'un tel terroir.

UN PEU D’HISTOIRE

La culture de l'olivier est une activité millénaire dont l’origine se situe dans la région du croissant fertile, au proche Orient et remonte à l'âge de bronze. C'est à partir de cette époque et pendant plusieurs siècles que cette culture sera progressivement exportée partout dans le bassin Méditerranéen en passant par la Grèce jusque dans la péninsule ibérique et spécifiquement au Portugal grâce aux Phéniciens.

Cultures poursuivies par les Romains, les Visigoths et plus tard par les Arabes - qui ont donné le nom portugais à cette huile végétale d'exception : « Azeite », un nom qui trouve son origine dans le mot arabe « az zayt » ou « jus d’olive » - les plantations d’oliviers, sont considérées de nos jours comme une des cultures de référence de l'agriculture portugaise. Leur production génère l’une des matières premières centrales de la gastronomie nationale : l’huile d’olive, un des produits les plus exportés du pays.

L’huile d'olive est d'abord un des premiers produits les plus exportés par le Portugal et a été très tôt soumis à une réglementation ainsi qu’à une protection spécifique. Arracher un olivier sur la propriété d'un voisin était en effet plus grave qu’arracher un autre arbre. L’acte était soumis à des peines beaucoup plus dures.

gamme evora.jpg
borne almodovar.jpg